Nous sommes arrivés à notre camping, essoufflés mais soulagés ! Cette première nuit fut très reposante car nous étions les seuls dans une chambre de 8. Cette chaine de camping très réputée en Australie (Holidays Park à 62$ la nuit pour 2) nous semblait une bonne affaire pour passer deux nuits dans un cadre sauvage et apaisant…. Malheureusement, nous avions oublié le plus important pour un backpacker : se déplacer facilement et la nourriture !

Nous nous précipitons donc à l’office pour acheter de quoi manger et réserver un taxi pour les deux jours d’après (pour aller au centre de Port Arthur à 12Km de là). Le soir venu, nous engouffrons nos raviolis natures et notre pain de mie toasté x). Le seul taxi du bled n’est pas sûre d’être disponible (nous devons le rappeler le jour même de notre déplacement)… Bref, nous allons nous coucher !

Le lendemain, le soleil est au rendez-vous et ça tombe bien car nous devons visiter le centre historique de Port Arthur ! Après 45min de marche le long des plages sauvages on arrive dans la réserve naturelle du centre historique.

En mode Pin-up backpacker ! MDR

Notre rencontre avec un porc épic 🙂 <3

Evidement, on ne pouvait échapper au kangourou roux de Tasmanie 🙂

A savoir : Si vous passez par le sentier de la baie de Stewarts, il n’y a pas de guichet et vous pouvez visiter gratuitement toute la première partie du centre historique!

Nous avions déjà payé nos entrées via le site internet. Néanmoins, en seconde partie nous devions prendre le ferry pour nous rendre à l’île aux morts et à la prison pour enfants… Donc on s’est dit qu’on avait pas tout perdu en réservant en ligne!

La première partie avec le pénitencier était vraiment au top. Le bâtiment est bien conservé et dans certains endroits on à des informations sur les bagnards. On a donc appris que le pénitencier de quatre étages était à l’origine un moulin. Les prisonniers étaient classés en deux catégories : « les mauvais » (qui logés dans des cellules aux niveaux inférieurs) et « les meilleurs » (qui logés dans 480 lits superposés aux niveaux supérieurs). Pour vous donner une idée : un « mauvais »  était condamné à 17ans d’emprisonnement pour son crime = avoir volé du jambon et de la lessive ! LOL

Le pénitencier 🙂

Quand j’ai volé du saucisson Justin Bridou ! LOL

Les fondations des cellules individuelles…

Le reste du site est tout aussi intéressant avec : le district militaire, l’immeuble de l’administration, le chantier naval, l’église et l’hôpital transformé en asile (17ans d’emprisonnement pour un jambon : ça peut rendre fou !)

L’asile…

Mon coup de cœur va pour la prison séparée ! Cette prison fut construite pour fournir une nouvelle méthode de sanction aux bagnards via l’isolement et la contemplation. Cette prison a était rénovée en 2007 et on peut y apprendre beaucoup sur la vie des bagnards via des supports ludiques et attractifs !

Le couloir de “la prison séparée” !

L’intérieur d’une des cellules de cette prison.

Après avoir avalé notre sandwich poulet et notre cannette de cola, on part pour le ferry afin de visiter l’ile aux morts et la prison de Point Puer (pour enfants). Ce trajet de 15min en ferry (avec le guide qui hurle dans son micro que le bar est ouvert) n’est pas top mais on attend la visite avec impatience !

L’île aux morts est en fait un petit bout de terre où 1100 personnes furent enterrées de 1833 à 1877. Bagnards, officiers et leurs familles se retrouvent donc tous au même endroit… Seul signe distinctif : les pierres tombales (gravées et ornées pour les plus nobles ou parfois inexistantes pour les bagnards).

L’île aux morts de loin…

La visite dure 40 minutes, c’est sympa 🙂

Nous reprenons le ferry pour visiter la prison pour enfants. Le site a été opérationnel de 1834 à 1849 et maintenant il ne reste quasiment rien de ce bâtiment ! Nous avons passé notre temps à nous promener sur des sentiers à observer des fleurs pendant que le guide nous raconter le quotidien de ces enfants. Il faut savoir que c’est la première prison d’enfant dans l’empire britannique, que les délinquants étaient âgés de 9 à 17ans et que le régime disciplinaire était stricte et qu’on leurs apprenaient un métier. Bon, c’est intéressant mais cette seconde partie ne vaut pas les 70$ par personne x)…

Les restes de la prison pour enfants…

Nous rentrons donc en gardant en tête les plages sauvages et cette première partie de la visite du site historique passionnante. Une pizza, une douche et au lit !

Le lendemain, après avoir attendu 3 heures le taxi du village nous partons en direction de notre dernier hôtel. Le PORT ARTHUR MOTOR INN ! On n’a pas d’internet et les activités aux alentours sont quasi inexistantes…. Bref, nous passerons nos deux derniers jours en Tasmanie à nous relaxer dans la nature, à dormir et à manger des noodles ! LOL.

La vue de notre chambre à MOTOR INN= reposante!

Le dernier jour, nous nous sommes levés à 6h00 pour prendre le bus et retourner à Hobart. Notre avion pour Auckland était prévu à 18h00, de ce fait, nous avons checker nos mails au Mcdo de la ville pour tuer le temps avant ce dernier vol…

A bientôt en Nouvelle-Zélande ! 🙂

12 thoughts on “Port Arthur: bagnards, île aux morts et paysages sauvages!

  1. J’ai trop aimé l’histoire des jambons; comme quoi le végétarisme peut sauver des vies :p
    Très bel article ; j’ai trop craqué sur le porc épic !!
    Hâte de voir la NZ, bisouus !!

    1. Hey!!! MDR pour le végétarisme! voilà encore un bon argument pour s’y mettre :p
      Merciiiii nous aussi on a fondu pour le porc épic <3
      Gros programme pour la NZ !!! Tu vas adorer 🙂 Des bsousss

  2. Les plages sont justes magnifiques puis la pin up en mode backpaper j’adhère! 😀 tu m’as tué avec ton justin bridou dis donc ça ne rigolait pas! super cet article plein de bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *